Simon Camille (Alet)

Education aux médias et à l'information-documentation

Production de l’information

Qui produit l’information ?

Les industries médiatiques produisent de l’information, information d’actualité mais aussi tout types d’informations
qui relèvent de dossier, des magazine et reportages. Celles-ci sont produites selon un processus industriel, c’est à dire selon
un processus qui permet la reproduction et la diffusion des contenus, au sein d’entreprises privées (TF1) ou publiques
(France télévision). La diffusion se fait par les médias, grâce à différents supports, papier, radiophonique, télévisuel et
numérique.

Qu’est ce que la convergence ?

Avec la croissance de l’industrialisation, les industries culturelles et médiatiques se rapproches autour de leur intérêt commun pour les oeuvres de l’esprit ( livres, musiques, cinéma). Depuis la fin des années 70, elles se rapprochent d’autres secteurs qui étaient jusqu’alors éloignés, les télécommunications et l’informatique. Outre l’origine technique de ces convergences, avec le développement de l’électronique, mais aussi par des composantes de natures politiques, culturelles et économique. Avant la création d’un méga-secteur rendu possible par internet et la mise en lien des trois secteurs d’origines, la convergence a été bisectorielle.

Qu’est ce que la concentration ?

exemple de Bouygues

La concentration est la mise en commun du capital, parfois aussi des moyens de productions, de plusieurs entreprises.
Différentes formes de concentrations apparaissent: – la concentration horizontale : regroupement d’entreprises qui fournissent des biens et des services similaires. TF1-Bouygues relève de ce type de concentration pour leur production d’information, en effet certaines entreprises du groupe et notamment les entreprises médiatiques participent au capital d’autres entreprises du groupe, comme TF1 avec Métro. – la concentration verticale est le regroupement d’entreprises qui ont des activités complémentaires, on parle alors d’intégration, il y a une notion de continuité qui entre en compte, les entreprises de télécommunication et d’informatiques et les industries culturelles et médiatiques peuvent être complémentaires, pour la transmission de contenus par exemple, ainsi les informations produites par LCi peuvent être diffusé par les services de Bouygues télécom. – la concentration conglomérale est un regroupement d’entreprises des secteurs éloignés les entrent et prises médiatiques appartiennent méga secteur des entreprises de la communication voir des entreprises créatives qui voisinent parfois avec des entreprises produisant des biens ou des services incompatibles d’un point de vue industriel cependant cela permet des synergies industrielles le groupe TF1 Bouygues a investi dans les entreprises médiatiques et de la communication après s’être développé initialement dans le bâtiment travaux publics.

Le dossier

Ces questions de convergence et de concentration ont fait l’objet d’une analyse d’un groupe, pour cela j’ai choisi de travailler sur le groupe industriel Bertelsmann et des sociétés Géo et RTL

dossier Camille Alet (groupe Bertelsmann^LJ EM RTL et GEO)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 août 2015 par dans Non classé.
%d blogueurs aiment cette page :